Invendus alimentaires, tout n’est pas perdu !

invendus alimentaires

Chaque année en France plus de 10 millions de tonnes de nourriture partent à la poubelle selon l’Ademe. C’est l’équivalent de 16 milliards d’euros. Parallèlement, 8 millions de personnes en France vivent en dessous du seuil de pauvreté…

Il y a là un vrai défi que plusieurs startups s’atèlent à relever. Leur objectif est de valoriser les invendus afin de lutter contre le gaspillage et effectuer une transition vers l’économie circulaire.

Il y a plusieurs angles d’attaque pour alléger nos poubelles.

Relier les entreprises & les associations

Une des première solution est de permettre aux entreprises et en l’occurrence ici aux grandes surfaces de valoriser leurs invendus pour en faire bénéficier des associations.

D’un côté les grandes surfaces font des économies et réduisent leurs déchets. De l’autre côté les associations sont assurées d’un approvisionnement régulier et gratuit. Des startups proposent des solutions d’accompagnement et mettent en relation ces deux types d’acteurs. C’est le cas de Phenix et Comerso !

Relier les consommateurs & les commerçants

application invendus alimentaireLes consommateurs aussi peuvent être acteurs de la réduction des invendus. En effet, plusieurs applications permettent aujourd’hui de lutter contre le gaspillage alimentaire en mettant en relation commerçants et citoyens.

Le bénéfice est encore une fois double : les commerçants allègent leurs poubelles (et le coût qui va avec) et les utilisateurs ont des prix réduits sur les produits !

Le fonctionnement est simple, le commerçant met à jour son inventaire en ligne et le consommateur retrouve sur l’application l’heure des collectes, les descriptifs des produits etc. Va jeter un œil sur Optimiam et/ou Too Good To Go si ça t’intéresse !

À chacun sa solution !

Les idées débordent sur ce sujet et des startups créent régulièrement de nouvelles solutions en utilisant à bon escient les nouvelles technologies. Par exemple, Linkee relie tous les acteurs : magasins, citoyens et associations.

Comment ? Chaque citoyen selon ses disponibilités peut récupérer un colis d’invendus alimentaires dans un magasin et l’apporter lui-même à une association en moins de 30 min (à vélo, en bus, à pied, etc.) Le but est de créer une communauté solidaire !

 

Laisser un commentaire