Oui à l’appartement “pop-up” à Londres !

La startup Lowe Guardians construit des appartements pop-up abordables dans des bâtiments vacants à Londres. 

Ce n’est pas une surprise, Londres est l’une des villes les plus chères du monde en terme d’immobilier. Il est difficile d’y trouver des logements abordables.

Pour avoir un ordre d’idée, louer un studio en centre ville de Londres coûte en moyenne £1685 par mois (soit 1844€) en 2017. Alors quand on est jeunes même si l’on travaille, c’est compliqué !

Paradoxalement, on compte 600 000 logements inutilisés au Royaume-Uni. Un potentiel inexploité que Tim Lowe n’a pas laissé passer.

L’appart pop-up: la solution abordable et créative !

Partant de ce constat, Tim Lowe a décidé de fonder la startup Lowe Guardians. Le concept est de transformer les bâtiments abandonnés en logements abordables, sécurisés et cosy. Tout le monde est gagnant. D’un côté, les propriétaires (“Landlords”) peuvent prétendre à un allégement fiscal et ont des locataires qui veillent gratuitement sur les locaux. D’un autre côté, les locataires (“Guardians”) trouvent une solution abordable et agréable pour vivre en centre ville.

Basé sur un concept qui vient d’Allemagne et des Pays Bas, Lowe Guardians fait un carton à Londres aujourd’hui. Les prix varient entre £250 et £650 par mois, soit beaucoup moins cher que le loyer moyen.

Lowe guardians appartement londres
Photo: David Jensen

Monter son appartement soi-même ?

La startup a travaillé avec des designers du Studio Barks pour créer le projet SHED. C’est une structure simple et peu coûteuse qui peut se monter dans un grand espace pour créer une chambre et un espace privé à chaque locataire. En faites, le produit se présente sous une forme de kit que l’on peut monter en un jour. Il a été conçu pour les non experts afin que chaque “Guardian” puisse le bâtir de ses propres mains.

Ensuite, le petit appartement peut être customisé et reconfiguré selon les goûts de l’occupant. De plus, la structure peut également être désassemblée facilement pour être réutilisée ailleurs.

Une prochaine version est à venir qui inclura des salles de bains et cuisines privées. En effet pour le moment ces pièces-là sont partagées par les locataires.

 

C’est une solution créative aux problèmes de logement londoniens. Habiter dans un espace cosy abordable en plein centre-ville, what else ? 

Laisser un commentaire