La pause inspirante #1

pause inspirante 1
Au programme : une école de code pour les réfugiés, une Carte des possibles pour rendre visibles les actions citoyennes près de chez vous et un nombre décroissant de SDF en Finlande.

#Immigration : Refugeeks

La formation en code informatique pour les réfugiés.

Créé en 2015 par Simplon afin d’aider les réfugiés à trouver un emploi, ce programme d’accompagnement est gratuit. Il permet d’apprendre le développement web en même temps que le français. Il se compose de la sorte : 2 mois de cours de français intensif + 7 mois de formation au développement web + un accompagnement vers l’emploi.

Le taux d’insertion professionnelle est de 92% !

Découvrez le portrait de Geoffrey, qui sort de la dernière promotion de Refugeeks et qui vient de trouver un emploi à la BNP Paribas.

Pour plus d’infos sur le programme c’est par ici.


#Citoyen : La fête des possibles

Du 18 au 30 Septembre partout en France et en Belgique, la Fête des possibles permettra de découvrir des solutions citoyennes concrètes et près de chez nous. Près de 2000 rendez-vous sont attendus pour rendre visibles les initiatives locales qui construisent un avenir plus juste et durable : ateliers participatifs, balades urbaines, villages associatifs, conférences, projections de films, concerts… Le mot d’ordre : #cestpossible

Regardez la Carte des possibles, il y a forcément des rendez-vous près de chez vous !


#Solidarité : de moins en moins de SDF en Finlande !

En 30 ans, la Finlande est passée de 20 000 à 6 644 personnes sans domicile fixe. Comment ? Grâce à une politique volontariste nommée “un logement d’abord” qui est menée par des acteurs de 3 ministères :

  • L’environnement : pour la construction et de la rénovation des habitations 
  • Les affaires sociales et la santé : pour la prise en charge des personnes
  • Les finances : pour dégager le budget nécessaire et soutenir les initiatives

En aidant les gens à avoir leur propre logement, la réinsertion suit.

Plus d’infos sur l’article La Finlande loge les SDF… et ça va beaucoup mieux de Reporterre.

Laisser un commentaire